indian food case 1

indian food case 2

indian food case 3

 Salut à tous,

Voilà un article que je prépare depuis presque deux mois, mais voilà, le dessin m'a pas trop motivé et du coup j'ai laissé a trainer, pourtant il fallait que je vous en parle absolument, car c'est probablement la plus grosse difficulté ici : la nourriture. Je pense que vous avez pour la plupart imaginé la nourriture des restos indiens en plus épicés, laissez moi vous révéler la terrible réalité.

Ce qu'on a l'habitude de manger en restaurant, ce sont des plats exceptionnels qu'on ne fait que dans les familles riches ou pour de grandes occasions. De plus, entre les gens qui ne mangent pas de vaches, ceux qui ne mangent pas de porc, et ceux qui ne mangent pas de viande du tout, la plupart des plats sont végétariens. En générale les plats sont à base de riz, de lentilles et de yaourt, et on décline le tout en millier de plats qui ont toujours vaguement le même goût. Un goût caché sous beaucoup (vraiment beaucoup) de piment, et pourtant j'aime bien ça le piment, mais là, les proportions sont juste ridicules. En plus ils assaisonnent à outrance à coup de coriandre et/ou de cumin. De ce fait on a toujours l'impression de manger de la soupe de cumin (ou de coriandre) avec des gros morceaux de légumes qui n’ont plus goût de rien à part de l'épice choisi (cumin ou coriandre). Le tout, toujours très dur à avalé à cause de la quantité de piment.

L'autre jour j’étais d’ailleurs à une sorte de pendaison de crémaillère d'un collègue. En gros, la traditions veut que, quand on finit de construire sa maison, on invite tout son village et tout les gens qu'on connait à venir manger. Comme c'était un repas de fête, pour une fois ça avait du goût, mais c'était vraiment beaucoup trop épicé, du coup j'ai été confronté à un dilemme : arrêter de manger alors que j’étais affamé, souffrir le martyre à cause des épices, ou alterner une bouchée de nourriture extrèmement épicée et une bouchée d'oignons crus au yaourt pour apaiser les épices. Et bien malgré le fait que je déteste les oignons en particulier crus, j'ai choisi la dernière option, sous les rires de mes collègues qui voyaient bien que c'était beaucoup trop épicé. D’ailleurs certain d'entre eux avaient autant de difficulté que moi à manger, car les citadins sont moins habitués aux épices que les gens des villages, ça m'a un peu consolé.

Du coup je cuisine (j'ai d'ailleurs acheté un four), voila quelques exemples des plats que j'ai préparé :

 

IMG_0962

Compote de pommes

IMG_0964

Riz au lait

IMG_0971

Ma grande fierté, des raviolis maison (ricota pesto ou emmental gorgonzola)

IMG_0979

Gratin de chou-fleur

IMG_0996

far au pommes

IMG_0998

 et pizzas au chorizo (le chorizo ne se trouve que dans les supermarchés de luxe, au même titre que l’emmental, le pestos, la ricota, la crème fraiche et le gorgonzola)

 

bon appétit et à bientôt!